© 2015 Le site des Amis de l'Abbaye et du Patrimoine de Tourtoirac  a été réalisé avec Wix.com

  • Facebook Clean
  • Google+ Clean
  • Flickr Clean
Les Amis de l'Abbaye et du Patrimoine de Tourtoirac
Chez Mady Chabrier, le Bourg - 24390 - Tourtoirac
Association Loi 1901

Fours, pigeonniers.

La Dordogne compte un grand nombre de fours et de pigeonniers plus ou moins anciens. La plupart de ces fours n'appartenaient pas à une seule famille, mais bien à un groupement de fermes, voir à un seigneur local louant le four aux paysans travaillant ses terres. C'est pour cela que l'on retrouve parfois des fours séparés de corps de bâtiments, construits à part, car indépendants. Ils avaient pour fonction bien entendu de cuire de la nourriture, notamment le pain (aliment de base) ainsi que de faire sécher des éléments essentiels à la vie de tous les jours (céréales, viandes, briques ...)


Les pigeonniers, d'abord appelés colombariums, avaient pour fonction d'enfermer les pigeons pendant la période des semis. Mais surtout d'en récuperer la fiente, considérée comme un excellent engrais.

Au Bas-Portail, on peu voir ce four, intégré à un ancien corps de ferme, rénové et en excellent état.

Le bâtiment est tripartite, une partie étant la partie comprenant la bouche du four, la seconde partie adjacente servait de séchoir pour les prunes, les noix et les céréales, et la troisième se dégage du corps de ferme pour se révéler être l'intérieur du four, construit en forme de borie circulaire d'environs 3m50 de diamètre, avec un toit en lauze.

Restes d'un ancien four retrouvé dans la maçonnerie d'une ancienne maison au Chambon. Il reste la façade et la bouche du four en fonte forgée. Derrière, on peut voir les restes d'une cheminée.

Un four, intégré dans une sorte d’appentis avec des murs composés de moellons de pierre calcaire, une cheminée en brique partiellement recouverte de crépi s'élève sur le toit monopente en tuiles.

À voir au Portail.

À St-Thibault on peut admirer cette tour qui est un ancien pigeonnier. On peut voir la double rangée de «pare-belettes» à proximité du sommet, ayant pour fonction d'empêcher les belettes et autres prédateurs de s'attaquer aux œufs des oiseaux vivants dans le pigeonnier. Réaménagée en four, cette tour-pigeonnier est est en deux parties: la partie inférieure comporte le four et le local où l'on prépare ce qu'il faut cuire, la partie supérieur servait de séchoir/fumoir pour les céréales, et autres denrées.
Le four, toujours opérationnel, été utilisé
en 2013 pour cuire du pain durant la « Fête des Voisins »